Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Avatar du membre
Meier Link
Messages : 277
Enregistré le : dim. 22 févr. 2015 18:50

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Meier Link » ven. 17 nov. 2017 16:58

Derniers skeuds achetés et décortiqués, début du mois d'octobre (donc pas tout récent mais bon):

Image

Asphyx - Embrace the Death: seul disque qui me manquait des géants hollandais. Faut dire, ça pressait pas réellement car ce premier album, qui n'a en fait été commercialisé que bien après son enregistrement (faisant de The Rack, techniquement le second skeud, le premier à sortir), est composé de titres que le groupes réenregistra, parfois sous des noms différents, sur ses sorties suivantes. Rien de bien neuf donc, mais un beau témoignage des débuts du groupe, à une époque où ils avaient encore un petit côté plus thrashy. Vraiment à réserver aux fans purs et durs d'Asphyx, pour les autres autant se rabattre sur The Rack et Last one on Earth.


Image

Misery Index
- The Killing Gods: Chopé car vraiment pas cher (7 euros pour un skeud sorti il y a peu, ça le fait) et une occasion de tester un peu Misery Index. Pas le genre de death que j'affectionne le plus en général, car trop typé à la New Yorkaise, inspiré de Suffocation et compagnie, mais toujours très plaisant de temps à autres. Ici, on a un album nous jouant la carte du "tout est lié", avec des riffs revenant sur plusieurs chansons, donnant un aspect forcément très uniforme à Killing Gods, doté de sacrés moments. Du bon taf donc pour qui kiffe le death moderne.


Image

Demilich - 20th Adversary of Emptiness: les ténors du death à la finlandaise se voient offrir un sacré cadeau pour fêter les 20 ans de Nespith, leur album culte. Ainsi, dans ce beau digipack, on aura droit à cet album de légende, ainsi qu'à un deuxième skeud comptant toutes leurs démos, ce qui mine de rien permet d'avoir la discographie complète de Demilich ! Pas mal et à moindre prix, qui plus est, avec un livret bourré d'images d'archives et d'une longue interview du groupe. Que demandez de plus ? D'autant que niveau son, ça le fait, avec un death partant dans beaucoup de directions sans pour autant être aussi vain que du techno death ou du mathcore à la con. Et puis vu que le chant ressemble à un évier qui se débouche, j'en ai bien besoin en ce moment...


Image

Impaled - Death After Life: Impaled étant un peu ma plus belle découverte récente, je traque leurs skeuds, malheureusement devenus difficiles à toper à des prix décents. Alors quand on dégote un album à 6 euros, on ne réfléchis pas. Et on fait bien, putain, car Death After Life, c'est du death de grande classe, varié, brutal tout en restant mélodique, avec des moments sacrément accrocheurs. On me dira que c'est du sous-Carcass, je répondrai que si Carcass était encore capable de nous pondre des albums de cette qualité, ça se saurait... Indispensable !
Image

Avatar du membre
Nanami
Administratrice du site
Messages : 257
Enregistré le : dim. 22 févr. 2015 03:39

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Nanami » ven. 17 nov. 2017 22:31

Et le groupe que tu as découvert y a peu qui a le même style que Dismember ? Tu vas acheter le skeud ?

Avatar du membre
Meier Link
Messages : 277
Enregistré le : dim. 22 févr. 2015 18:50

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Meier Link » sam. 18 nov. 2017 20:01

Interment ! Yep, le ou les skeuds selon ce que je trouve! Ils en ont un sur Season of Mist, donc probablement que... D'autant que ya pas mal qui me branche chez Season actuellement mais bon, je vais attendre quand même, au risque de les voir me passer sous le nez...
Image

Avatar du membre
Meier Link
Messages : 277
Enregistré le : dim. 22 févr. 2015 18:50

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Meier Link » lun. 4 déc. 2017 20:28

Nouveaux achats, tous deux chopés à Liège au Mediamarkt pour quelques malheureux euros, j'ai tenté de rester raisonnable:


Image

Witchfinder General - Friends of Hell: du heavy/doom millésimé 1983, donc autant dire qu'on donne là dans l'old-school pur et dur, risque pas d'avoir tromperie sur la marchandise! 9 chansons, dont au moins 4 ou 5 hits dans le lot (ah, "Love on Smack" !), ne tentant pas de se la jouer plus rapide que le voisin, alors que la compétition de vitesse était sur le point de démarrer. Witchfinder General, bien que plus heavy metal classique que réellement doom, c'est une jolie locomotive ne se prenant pas pour un TGV et sachant fort bien qu'un bon rythme de croisière vaut souvent mieux qu'une accélération vouée à vous envoyer dans le décor. C'est donc culte, même si le groupe est resté assez méconnu (le fait de ne sortir que deux albums à la grande époque n'a pas aidé) et je suis bien content d'être tombé dessus, moi qui pensais que leurs disques tenaient de l'incunable...


Image

Incantation - Profane Nexus: et de dix pour Incantation, valeureux soldat du death metal qui n'aura jamais dévié de sa trajectoire, quoiqu'il advienne. Pas d'expérimentation hasardeuse, pas d'envie de soudainement flirter avec le jazz même si ça fait tendance auprès des bobos du metal, pas de besoin d'actualiser particulièrement leur son ou de rajouter du poivre dans la recette: Incantation continue de balancer son death méchant, branché "Satan m'habite" et grosse boue brûlante, ni plus ni moins. Si vous n'aimiez pas les neuf précédentes livraisons, aucun risque que celle-ci vous colle la gaule. Et si vous êtes du genre à avoir le logo du groupe tatoué autour des tétons, vous retrouverez vos petits démons comme vous les aviez quittés. On a donc droit aux habituels titres de death étouffant mais gorgé de bons riffs, et ces plages clairement doom, plus lentes que la longue putréfaction d'une âme en peine. Bref, rien ne change, et l'on est bien content de voir le groupe renouer avec un certain succès (surtout d'estime, mais c'est déjà ça): certes ils n'auront jamais le statut d'un Morbid Angel ou d'un Cannibal Corpse, mais au moins sont-ils de nouveau soutenus, contrairement à des années 2000 plus difficiles pour ces vieux briscards, qui n'ont rien lâché malgré tout. Comme le disait votre grand-mère quand vous ne vouliez pas étudier vos leçons de géographie, ça paye de persévérer.
Image

Avatar du membre
Meier Link
Messages : 277
Enregistré le : dim. 22 févr. 2015 18:50

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Meier Link » jeu. 4 janv. 2018 20:54

Ecoutes récentes:


Verminous - The Unholy Commynion: Vous commencez à me connaître: la Suède, je ne la quitte jamais bien longtemps et c'est toujours avec joie que je tente de dénicher de nouveaux poètes oeuvrant dans le swedish death. Avec Verminous, on a la bonne pioche: certes, on s'éloigne un peu du style très local pratiqué par Dismember ou Entombed par exemple, et Verminous n'oublie pas que l'école américaine pouvait envoyer sévère aussi, mais par contre ils gardent ce feeling très européen et ce goût très prononcé pour les productions old-school et crasseuses. Autant dire que pour moi, on tient là un bon gagnant!

Vile - Metamorphosis: en voilà un skeud qui porte bien son nom, didiou! Car de métamorphose il est question au sein de Vile, groupe de brutal death ayant jadis planté sa tente dans le verger de Cannibal Corpse pour en récolter les fruits, au point d'être souvent raillé pour son manque d'originalité, et aujourd'hui (enfin, en 2011 plutôt) devenu un groupe de death plus fin, tentant solos, ambiances mélodiques et climat moins nerveux. Alors évidemment, ça n'a pas plu à tout le monde, et c'est cette fois parce qu'ils ont tourné le dos à leur style d'antan que les gus de Vile sont mal vus. Reste que aussi étrange soit-il, cet album est courageux et passe plutôt bien...

Demonical - Death Infernal: y'en a qui croient encore au père noël ! Ainsi, les gus de Centinex, lassés de voir que leur (bon) groupe de death à la suédoise est toujours perçu comme un combo de seconde division, de Série B, ont décidé d'arrêter les frais en 2006 pour repartir de zéro avec Demonical. Et pour quel résultat ? Ben fonder un autre groupe de série B, tiens! Car non, Demonical n'est pas devenu un ténor du genre malgré ses trois ou quatre albums bien chauffés (c'est du death suédois efficace, evil et aux tempos ravageurs), mais c'est comme ça qu'on l'aime, sans prétention et toujours prêt à aller chier un colombin dans la crèche. Et pour la petite histoire, tout ce beau monde a relancé Centinex depuis... Comme quoi!

Haemorrhage - We are the Gore: parmi mes coups de coeur de ces derniers mois, Haemorrhage est plutôt bien placé. C'est que ces Espagnols ont tout pour plaire: plus d'une vingtaine d'années d'activisme, un sens de l'humour évident, une demoiselle à bord (les femmes dans l'extrême sont rares, donc ça se fête), un univers entièrement conçu autour de la morgue et des erreurs médicales et, surtout, un death/grind groovy en diable. Avec ce dernier album, ils sortent tout simplement leur meilleur disque, car le plus généreux en tubes et en hymnes ravageurs. On les chanterait presque sous la douche tout en mordant le pommeau, tiens!
Image

Avatar du membre
Nanami
Administratrice du site
Messages : 257
Enregistré le : dim. 22 févr. 2015 03:39

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Nanami » jeu. 4 janv. 2018 21:02

Haemorrhage powaaaa ^^ Mais en te lisant je pense que Verminous fait sûrement partie de mes goûts aussi. Et quand tu causes d'erreurs médicales et ça me fait penser au groupe de death des médecins irl ahah.

Avatar du membre
Meier Link
Messages : 277
Enregistré le : dim. 22 févr. 2015 18:50

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Meier Link » jeu. 4 janv. 2018 21:05

Oui, County Medical Examiners! Eux, Haemorrhage, General Surgery et Impaled font partie du même tonneau (d'ailleurs, ils sont très amis), soit ces groupes qui vénèrent Carcass et en reprennent un peu l'héritage !
Image

Avatar du membre
Nanami
Administratrice du site
Messages : 257
Enregistré le : dim. 22 févr. 2015 03:39

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Nanami » jeu. 4 janv. 2018 21:11

Bon rien à voir mais j'écoute un truc tranquille et ça fait du bien des fois aussi. Je me demande pourquoi ils ont repris ça pour les endings de Evangelion :lol:

phpBB [video]

Avatar du membre
Vash
Messages : 68
Enregistré le : sam. 11 avr. 2015 21:15

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Vash » ven. 5 janv. 2018 22:58

phpBB [video]
Image

Avatar du membre
Meier Link
Messages : 277
Enregistré le : dim. 22 févr. 2015 18:50

Re: Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

Messagepar Meier Link » lun. 26 févr. 2018 19:48

Mes derniers achats, qui remontent à début janvier chez Osmose Production, que je testais pour la première fois. Pas déçu, c'est du rapide et du pro, pas trop cher, avec un skeud offert. Malheureusement, t'as pas le choix du truc cadeau et je suis tombé sur du Zuul Fx.


Image

Zuul FX - By The Cross: voilà donc le disque que l'on m'a généreusement offert, que j'avais d'ailleurs le droit de ne pas accepter. Mais bon, quand on vous donne un truc, pourquoi ne pas l'accepter ? Parce que si c'est naze, ça prend de la place inutilement, voilà pourquoi. Alors je vais pas charger le slibard des mecs de Zuul FX avec de la dynamite non plus, mais force est de constater qu'avec leur metal tentant de draguer ce qui se fait en Amérique, ces petits Français partaient mal avec moi. Oui c'est propre, oui c'est bien joué, mais si j'avais envie d'écouter du Fear Factory (ce qui m'arrive de temps en temps) ou du Soulfly (ce qui n'arrivera sans doute jamais), ben je me passerais une de leurs sorties plutôt que d'aller dans cette échoppe française, certes méritante et ultra-pro, mais à laquelle il manque une âme. Du produit usiné en somme, et c'est très peu pour moi...


Image

Master - Master: Master ou le point de départ de la scène death metal! Malheureusement pour le gérant de la boutique, Paul Speckmann, ces pionniers tomberont relativement rapidement dans l'oubli, la faute à un style encore très empreint de thrash et à un line-up indécis, ainsi qu'à une incapacité à faire mieux que leurs deux ou trois premiers albums. Relégués au rang des vieux croûtons, ces papys du metal extrême n'en ont pas moins accouché d'un album culte avec ce Master, plus old-school que le old-school (c'est du prehistoric school, là), mais riche en riffs qui feraient danser un cul-de-jatte. Par contre, je ne sais pas si la prod de l'album est mauvaise sur toutes les éditions ou si c'est juste la mienne (qui vient de Colombie, ça doit pas aider), mais le son est franchement faiblard et empêche de profiter pleinement de l'expérience. Too bad.


Image

Verminous - Impious Sacrilege: faut rendre à César ce qui lui appartient, quand même: ainsi, dans la mouvance très rétro voulant que de jeunes groupes suédois se réapproprient le style pratiqués dans les 90's par Grave et Dismember, Verminous fait figure de défricheur. C'est qu'avec leurs petits potes de Kaamos, ils furent les premiers à tenter de revenir à des sonorités crasseuses et antédiluviennes, comme si 1995 n'était jamais arrivé. Ce premier album donne donc la mesure: la pochette fait dans le trip régressif et sataniste, le son est gras comme un kebab de la Gare du Nord, on chante comme des gargouilles et on balance du death old-school de chez old-school. Autant dire que dans le genre, on ne peut pas se tromper avec ces gars, qui connaissent plus que bien la musique...


Image

Vital Remains - Let Us Pray: Une mer de sang, un Satan décharné, des cadavres en mauvais état, un horizon que l'on devine enflammé... Pas de doute, on est bien chez Vital Remains, grands adorateurs du Démon devant l'éternel et qui lui livrent avec Let Us Pray un premier album sorti en 92 et bien de son époque. C'est donc à l'ancienne que l'on est bouffé, dans un death sombre, pas encore vraiment brutal (le groupe accélérera la cadence quelques années plus tard) et pas encore épique non plus (leurs chansons finiront par devenir de véritables hymnes longs de plus de 6,66 minutes !), et pour tout dire pas original pour un sou. On comprend dès lors que la bande ait décidé, entre deux messes noires, de complexifier un brin leur musique, même si dans le style, ce premier album délivre pile ce que l'on attend de lui: de l'extrême malsain et bien envoyé!


Image

Autopsy - Headless Ritual: tiens, puisqu'on parle des grands-pères du death, difficile de passer un trimestre sans acheter un skeud sorti de la cave jamais lavée de ces vieux crados d'Autopsy. Headless Ritual, derrière sa somptueuse pochette qui semble dire "merde, j'ai abusé de l'auto-bronzant", délivre d'ailleurs tout ce que le groupe a pour habitude de balancer depuis sa création. Soit du death cracra, qui accélère régulièrement mais ne se retient jamais de freiner des deux pieds lorsque la situation le demande, nous offrant quelques instants bien doomy de derrière les fagots. C'est pas forcément leur meilleure opus, mais c'est dans tous les cas une belle preuve de la vivacité de ces bons pères de familles, qui ne demandent qu'une chose: fumer de la weed dans leur garage en faisant un maximum de bruit. Pas très ambitieux, mais en même temps on les aime aussi pour ça, nos vieux zombies aux vestes en cuir.


Image

The County Medical Examiners - Olidous Operettas: attention, gros dossier (médical) avec County Medical Examiners, groupe de bons ricains qui roulent en 4x4 et font tout pour se faire remarquer. Non content d'être véritablement des médecins légistes dans la vraie life, ces bigleux aux oreilles bien dégagées ont parmi eux un bassiste de plus de 63 ans (du moins c'était le cas en 2007, est-il toujours des nôtres ?) qui ne comprend rien au goregrind du groupe mais est bien content d'en jouer quand même. Comme si ces mecs n'étaient déjà pas assez remarquables comme cela, voilà que l'intégralité de cet album est en fait un plagiat éhonté des albums de Carcass, dont les riffs sont ici joués... à l'envers! Tout un concept... qui marche du tonnerre! Non seulement on se décroche la gueule à force de headbanging sauvage, mais on dénombre quelques jolies mélodies ici et là, au point que l'on se demande si Carcass aurait pu faire mieux de nos jours. J'en doute... Pour les plus dragueurs d'entre vous, sachez que le CD sent le cadavre, ou la mouche morte. De quoi faire tomber (raide morte ?) toutes les filles qui passent à proximité.


Image

Surgikill - Sanguinary Revelations: le cinéma d'horreur fricote toujours avec plaisir avec le death metal, et Surgikill le rappelle le sourire aux lèvres. Fondé par Billy et Vanessa Noguera, deux bons ricains qui ont aussi créé un label (Razorback Records, qui ne sort que des groupes de death horrifiques ou presque) et un fanzine (Evilspeak, qui cause de films d'horreur évidemment), le groupe donne dans un death, encore une fois, à l'ancienne, qui trouve son originalité, relative, en se référant à quelques bobines d'épouvante. Ca n'empêche pas le tout d'envoyer du bois et avoiner sévère, surtout que la Vanessa au chant redouble d'efforts pour sonner aussi evil que possible. Pas un groupe qui passera un jour au Zénith pour reprendre du Charles Aznavour, mais un bon petit combo méritant qui fera la joie de l'underground.


Image

Monstrosity - Spiritual Apocalypse: Monstrosity ou le groupe que tout le monde respecte mais que personne n'achète! Pas surprenant finalement que ces gardiens du temple d'un Death Metal à l'ancienne, venus de Floride, aient plus ou moins raccroché les bracelets à clous après la sortie de ce Spiritual Apocalyse, plutôt mal compris par ses fans. C'est-à-dire que plutôt que de bastonner sans interruption comme sur leurs précédentes galettes, les monstrueux ont tenté de jouer la carte de la mélodie. Alors c'est pas du Cali non plus, et cela reste bien évidemment trop brutal pour du Zemmour (si ça peut les réconcilier), mais ces quelques riffs plus thrash (on pense parfois à du Lamb of God) et ces expérimentations rendant la zik du groupe plus aisée à s'avaler ont refroidis quelques amoureux de la première heure. Dommage: certes c'est pas du Monstrosity classique, mais ça n'en est pas du mauvais pour autant, et Spiritual Apocalypse contient son lot de parties marquantes, presque faciles à chantonner, et relançait bien l'intérêt que l'on pouvait avoir en ce second couteau du genre.


Image

Nailgun Massacre - Boned, Boxed and Buried: du death metal hollandais, faits par des mecs qui semblent penser que le genre n'a pas bougé d'un iota depuis 1993. Du coup on se retrouve avec du old-school pur et dur, qui a de la crasse sous les ongles et se réfère aux grands anciens comme Asphyx et Autopsy. Ca rentre dans la tête, ça en ressort plus, c'est racé et méchant et ça envoie du lourd quoi. Le petit truc en plus, c'est la fascination qu'ont ces enfoirés pour le cinéma horrifique: outre leur nom, le livret dégueule de références à Maximum Overdrive, La Maison près du Cimetière, Basket Case, Evil Dead, Toolbox Murder, Motel Hell... Des gars qui ont compris le sens de la vie, en somme.


Image

Deathevokation - The Chalice of Ages : de bons Allemands partis vivre en Californie pour se rapprocher de leurs racines death metal, les mecs de Deathevokation n'en sont pas moins ressortis avec un skeud rappelant par instant Morgoth, plus grosse gloire du death germain. Un sens de la mélodie plus affirmé que d'ordinaire, par exemple, et des chansons dépassant toujours les 5 minutes, preuve que ces gars-là ont envie d'aller un peu plus loin que le commun des mortels. Et ils y arrivent fort bien, et l'on espère qu'ils donneront enfin suite à ce premier album, qui date tout de même de 2007. Faut se bouger les gars, on attend, nous!


Image

Interment - Scent of the Buried: et pour conclure, un petit voyage en Suède avec Interment, des bons gars qui ont débuté dans les années 90, ont stoppé leurs belles activités pour mieux les reprendre voilà quelques années. Bonne idée, car leur Scent of the Buried vient combler le vide laissé par les génies de Dismember, qui trouvent ici un remplaçant de choix. Certes, c'est pas tout à fait la même tambouille, et Interment se montre moins mélodique que ses modèles, mais ça envoie des patates chaudes comme en 91 et ça nous rappelle que c'est dans les vieux pots que l'ont fait les meilleures soupes au dégueulis. On se ressert, tiens!
Image